I] B) Présentation du Pelamis, schémas et vidéos

 

 

   On a vu que l'énergie de la houle n'était finalement qu'une forme concentrée d'énergie solaire, et que son potentiel semblait important. Comment le Pelamis, ce serpent de mer articulé, exploite-t-il cette source d'énergie ?

a) Présentation générale du Pelamis

    Le Pelamis est actuellement le projet le plus avancé de récupération de l'énergie des vagues. Il a été développé par la société écossaise Ocean Power Delivery, et est actuellement encore en phase de tests.

    Placé à cinq kilomètres de la côte, là où la profondeur est de 50 à 60 mètres, le Pelamis est donc un grand "serpent de mer" rouge constitué de quatre tubes cylindriques en métal (cuivre et acier inoxydable), reliés entre eux par des joints souples en caoutchouc. Les tronçons de 3,5 mètres de diamètre forment un ensemble de 120 à 180 mètres de long et de 750 tonnes. Il est amarré à l'aide de cables à 1,20 mètres sous la vase, de manière à toujours faire face aux vagues : le point d'ancrage est entouré d'une sorte de harnais servant aussi de gouvernail, le yoke.

 Le moteur hydraulique (voir plus bas) est dipolaire, il fonctionne donc quel que soit le sens de déplacement du liquide. Le courant produit est acheminé jusqu'au transformateur dans le museau du serpent, puis transporté jusqu'au continent par des câbles sous-marins en fibre optique. L'ensemble du dispositif est commandé à distance par une station de contrôle sur la côte : à ce niveau, un terminal répartit l'électricité sur le réseau en fonction de la force de la houle. Celle-ci est prévue jusqu'à trois jours à l'avance grâce aux données maritimes enregistrées par la station (force du vent sur l'échelle de Beaufort).

 

 

Vue générale du Pelamis

 

 

 

Le fonctionnement du Pelamis

 

 

 

 

 

 

 

b) Vidéos

Vue générale du Pelamis

 

 

Fonctionnement simplifié du Pelamis

 

Modèle interactif du Pelamis

c) Schémas

Le fonctionnement du Pelamis sur deux axes

     Le fonctionnement sur deux axes du Pelamis

    La houle ondule sur deux axes : un axe horizontal et un axe vertical. Cette double ondulation met en mouvement les cylindres les uns par rapport aux autres, ce qui étire ou compresse les manchons aux articulations. Des pistons sont alors actionnés, qui envoient de l'huile dans un ballon relié au moteur hydraulique. C'est à ce niveau que l'énergie cinétique est convertie en énergie électrique, et que le courant alternatif est converti en courant continu. L'huile passe ensuite dans un réservoir à basse pression et retourne dans les quatre pompes à huile, deux sur chaque axe ondulatoire. Elle est réejectée dans le ballon par les pistons, et ainsi de suite...

<= Page précédente                                                                                 Page suivante=>

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site